Où partiront les Franciliens en vacances en 2019 ? (Enquête du Salon Mondial du tourisme)

A l’époque où les décisions de vacances d’été approchent, quels seront les choix des Franciliens ? Le Salon Mondial du tourisme qui se tient du 14 au 17 mars 2019, à Paris Expo, a réalisé une étude exclusive auprès de son public pour connaître leurs destinations et leurs critères de sélection, leurs moyens de transport et leur budget. Se tenant en synergie avec Destinations Nature, l’enquête fait également un focus sur les activités nature pratiquées pendant les congés.

52 % des Franciliens n’ont pas encore défini leur date de départ, mais 85 % sont sûrs de partir à plusieurs. Ils choisiront plutôt la mer (69 %) et les séjours à l’étranger (69 %). 7 répondants sur 10 prévoient de partir entre 2 et 3 semaines. Pour 52 % des répondants, le prix est un critère essentiel.

L’Europe conserve la tête du classement des destinations (particulièrement la Grèce) talonnée par l’Asie
(Japon, Thaïlande) et l’Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada).
Pour la France, le soleil de la région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur attire toujours les Franciliens.
Du fait des distances relatives aux destinations choisies, l’avion sera le moyen de transport le plus utilisé et, pour l’hébergement, leur regard se posera sur l’hôtellerie et les villages vacances. Enfin, la randonnée fait partie de leurs activités de prédilection.

Des vacances accompagnées mais sans date fixe pour l’instant
En majorité, les Franciliens partent accompagnés : en couple (54 %), en famille (32 %) ou entre amis (15 %). Les jeunes de moins de 35 ans ont plus tendance à partir seul (6 %) et entre amis (35 %).
45 % des répondants partiront 2 semaines (vs 47 %). Ceux qui partiront une semaine, seront en solo (22 %) ou accompagnés (14 %).
52 % n’ont pas choisi encore leur date de départ (vs 57 % en 2018) mais la période est un peu plus lisible. Ainsi, 17 % privilégient le mois de septembre (vs 15 %), 14 % le mois d’août (identique à 2018), 8 % juin et 9 % juillet.

Contenu sponsorisé :

Un choix de destination effectué souvent seul, avec le prix comme critère essentiel
Plus de la moitié choisissent leur destination seul (54 %), et encore plus s’ils partent en solo (3 sur 4). 25 % trouvent l’inspiration via le bouche-à-oreille, 16 % par internet et 15 % sur les salons.

Le prix demeure un critère essentiel pour 52 % des répondants suivi par la richesse culturelle (31 %), les conditions climatiques (25 %) et le confort et bien-être (23 %). Seuls 3 % considèrent l’absence de danger comme critère important.

La mer est incontournable pour les vacances estivales pour 69 %. Loin derrière, ils seront 12 % à être séduits par l’air de la montagne, 10 % par l’esprit bucolique de la campagne et 9 % par un city break.

Après l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Nord en tête des intentionq vers l’étranger
69 % privilégieront l’étranger (vs 70 % en 2018).

Toujours en tête, l’Europe (28 %) recule toutefois dans les intentions de départ par rapport à 2018 (37 %). Si la Grèce, l’Espagne et l’Italie se partagent, comme en 2018, le peloton de tête, leur pourcentage a reculé par rapport à 2018. Par contre, la Croatie fait un bond, en passant de 9 % en 2018 à 19 % en 2019 !

L’Asie (24 % vs 22 %) séduit de plus en plus. Le Japon passe de 13 % en 2018 à 30 % en 2019. Suivi de la Thaïlande et du Cambodge dont l’attractivité est aussi en croissance.
14 % font le choix de l’Amérique du Nord (vs 13 %), les Etats-Unis et le Canada conservent leur position, respectivement pour 80 % et 56 % des répondants, suivis de Cuba qui passe de 11 à 17 %.

L’Amérique du Sud augmente également en 2019, en passant de 9 % à 14 %. En tête on retrouve l’Argentine (46 % vs 38 %), le Brésil (35 % vs 36 %) et le Chili (25 % vs 21 %). A noter la croissance des intentions vers la Bolivie qui passe de 11 % à 21 %.
L’Océanie prend 4 points en 2019 (8 % vs 4 % en 2018). La Nouvelle Zélande détrône l’Australie en passant de 38 %, en 2018, à 55 %, en 2019. Cette dernière connaît tout de même une belle hausse (54 % vs 43 %).

Sur les autres continents, on notera la percée du Costa Rica (77 % vs 64 %), de la Tanzanie (17 % vs 9 %) et de
l’Egypte (16 % vs 6 %).

En France, l’envie de soleil et d’air marin prédomine
Pour les 31 % des partants en France, la région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur tient le haut du panier malgré un recul d’intention (32 % vs 38 %), suivie de la Bretagne qui prend un point (31 % vs 30 %), de la Nouvelle- Aquitaine 20 % (vs 25 %) et de l’Occitanie (18 % vs 23 %).

L’avion comme transport L’hôtellerie et les villages vacances comme hébergement
A égalité, les répondants seront 41 % à consacrer moins de 1000 € pour le transport et l’hébergement ou à avoir une enveloppe plus conséquente entre 1000 et 2000 €.

Pour partir, ils vont privilégier l’avion (vacances à l’étranger obligent) : 77 % (vs 71 %). Ils seront par contre moins nombreux à utiliser la voiture (24 % vs 27 %) mais plus enclins à prendre le train (19 % vs 16 %). A noter, une belle progression du bateau : 7 % vs 3 %.

Côté hébergement, les Franciliens choisiront principalement l’hôtel et les villages vacances (74 % vs 62 %). Loin derrière, et à égalité, la location d’appartements ou maisons – via agences ou particuliers – (28 % vs 26 %) et les gîtes et l’hébergement chez l’habitant (chambres et maisons d’hôtes) (28 % vs 27 %).

95 % des répondants déterminent leur choix d’hébergement avant tout sur le prix. Ce critère est très important pour 55 % d’entre eux et plutôt important pour 40 %. La situation géographique demeure essentielle aussi pour 54 % et plutôt importante pour 40 % des répondants (au total, 94 %). Ils sont 87 % à tenir compte du confort (36 % très important, 51 % plutôt important). 78 % s’appuient sur les étoiles, notations ou avis de voyageurs. Enfin, 77 % prennent en considération les activités à pratiquer autour de leur lieu de villégiature. Pour leur budget loisir, 33 % y consacreront d’ailleurs une enveloppe entre 101 € et 200 € et 25 % entre 201 € et 300 €.

Plus de 4 personnes sur 5 aiment faire de la randonnée pendant les vacances
Facilement réalisable, la randonnée pédestre est pratiquée par 64 % des répondants, suivie par la randonnée itinérante – à pied, à cheval ou à vélo – (30 %).

Côté équipement pour la randonnée, 27 % y consacreront moins de 100 € et 24 % auront une enveloppe située entre 100 et 149 €.

Dans leur sac, ils emporteront leur téléphone et toutes ses applications (73 % vs 36 %), leurs lunettes de soleil (51 %). 31 % auront raison de prévoir une trousse de secours.

Et pour se repérer, 34 % des randonneurs utiliseront uniquement leur téléphone tandis que 43 % mixeront un équipement traditionnel (carte, boussole…) et connecté.

Les Francilliens sont-ils « Green » ?
La dimension écologique pour le transport, le logement et les activités ne sensibilise pour l’instant que 4 % des répondants. Toutefois, au sujet de l’hébergement, ils sont 15 % à définir la dimension éco-responsable comme un critère très important (et 48 % plutôt important).

Profils des répondants
Enquête effectuée en novembre 2018, auprès des personnes inscrites dans la base newsletter Salon Mondial du tourisme.
1203 ont répondu au questionnaire : 61 % sont des femmes et 39 % des hommes. Ils ont :

  • moins de 35 ans (12 %)
  • entre 35 et 49 ans (23 %)
  • entre 50 et 64 ans (41 %)
  • 65 ans et plus (24 %).

57 % vivent en couple et 30 % vivent seuls. 23 % des répondants ont un ou plusieurs enfants. Parmi les répondants en activité, 33 % sont CSP+ et 30 % CSP-.
En CSP consolidé avec les retraités, ils sont 55 % de CSP+.

Informations pratiques
Du jeudi 14 au dimanche 17 mars 2019
10h à 19h sans interruption – fermeture à 18h le dimanche 17 mars 2019 Tarifs : 12 € par personne, gratuit pour les moins de 12 ans
Prévente à 10 € par personne sur le site internet du salon Paris Expo Porte de Versailles – Pavillon 4 http://www.salons-du-tourisme.com/Paris

Un évènement co-organisé par :
Comexposium est l’un des leaders mondiaux d’organisation d’événements professionnels et grand public, organisant 132 événements B2B et B2B2C dans le monde entier couvrant de nombreux secteurs d’activité comme l’agriculture, la construction, la mode, le retail, la santé, les loisirs, l’immobilier, la distribution, la sécurité, l’éducation, le tourisme et les comités d’entreprise. Présent dans plus de 30 pays, Comexposium accueille annuellement plus de 3,5 millions de visiteurs et 48 000 exposants. Avec un siège basé en France, Comexposium dispose d’un réseau commercial et de collaborateurs présents dans 22 pays. Comexposium se positionne comme un créateur d’échanges et de rencontres entre les individus et le business.
A propos de l’ASMT
Créée en 1973, l’ASMT – Association pour le Salon Mondial du Tourisme, fondatrice de la Semaine Mondiale du Tourisme devenue Mondial du Tourisme – MAP, a pour objet de promouvoir, par tous moyens et sous toutes ses formes, « Le Salon Mondial du Tourisme » et toutes autres manifestations concernant les vacances, la culture, les affaires et les congrès, ainsi que l’organisation et l’animation des loisirs et du tourisme. Les fondateurs sont l’Adonet, la FFTST et les Entreprises du Voyage et ont pour partenaires : Air France – APST – SETO – SYNHORCAT – SNET – SNCF – UNAT.
Source: https://www.tendancehotellerie.fr/       LIEN