Pour une reconstruction de la CNT

Les professionnels semblent donner de bons signes pour recoller leurs morceaux. Les signes de bonne volonté d’œuvrer pour une action commune concertée sont bien là, ne manque que le premier pas. Qui le fera ?

Somme toute, les professionnels, quoiqu’il arrive, se réclament de leur corporation professionnelle légitime, la CNT. S’il y a grief quelque part, c’est sûrement une question de détail comme il arrive dans toute grande famille où tous les jours ne sont pas de la vie en rose.

Tous sont confrontés à des défis où tous gagnent ou perdent, pas de demi-mesure. Tous en sont conscients et prêts à relever le défi de la cohésion, de la transparence et de l’efficacité. Reste seulement à régler l’heure sur le devenir professionnel sous l’égide de la CNT : un cahier de charges unanime digne d’une entreprise qui cherche son développement à travers l’efficacité de ses membres. Forte par la force de ses hommes et non pas par les excommunions ni les anicroches. Mais on reste toutefois optimiste. Les opérateurs ont toujours fait preuve de bons sens, après des pics de colère passagers. Ne forment-ils pas tous un seul corps ?

A la bonne heure. Une reconstruction possible de la CNT est envisageable pour l’intérêt de tous au service du tourisme dans ce pays.

Source: https://hotellerienews.com   LIEN