Stratégie du Tourisme: La copie à revoir

La CNT ne valide pas la feuille de route destinée à relancer le secteur
La confédération se donne un mois pour revoir la copie
Elle sera présentée lors de l’assemblée élective le 16 mars prochain.
Se pourrait-il que le désaccord entre membres de la CNT et le comité des experts soit en relation avec les prochaines élections de la CNT? Deux noms circulent  à la succession d’Abdelatif Kabbaj: Hamid Bentahar, chef d’orchestre des enseignes de luxe d’Accor et Omar Kabbaj, président d’Interedec (Ph. L’Economiste)

Du rififi au sein de la Confédération nationale du tourisme (CNT). Le comité des experts chargé d’établir une étude sur la relance du tourisme est sommé de revoir sa copie. Présentée le 2 février à Marrakech à l’ensemble des membres de la CNT, l’étude n’a pas été validée. Le Comité de pilotage a émis des réserves sur certains points évoqués et a décidé de reprendre en main le rapport présenté, pour réajuster certaines propositions.

La CNT se donne un mois pour revoir ces propositions et promet de reprendre en compte les observations et suggestions de tous les membres du comité de pilotage, indique la confédération. Pour rappel, la CNT avait désigné un comité des experts présidé par Amyn Alami pour définir une stratégie de relance du secteur.

Une fois validée, cette stratégie réalisée par le secteur privé devrait être soumise au ministère du Tourisme pour définir une nouvelle vision commune entre secteurs public et privé. Car, malgré ces performances réalisées dans le secteur du tourisme,  nous sommes encore loin des 20 millions de touristes attendus pour 2020. Le secteur a pu à peine attirer 11 millions de touristes en cette année record qu’a été 2017.

Le chemin est encore long pour atteindre les objectifs fixés en 2010. Certes, les crises conjoncturelles ont eu leur effet, mais l’absence d’une stratégie de relance aussi. C’est dans cette optique que le comité des experts a défini une nouvelle stratégie, mais visiblement, ses recommandations -qui n’ont pas été divulguées aux médias- n’ont pas été au goût de tous les membres.

Selon des professionnels, il y a deux sujets de discorde entre les rédacteurs de l’étude et les membres de la CNT: la gouvernance et la réintégration de la CNT au sein de la CGEM. Deux sujets qui visiblement irritent les professionnels qui sont à la veille d’une assemblée élective prévue le 16 mars prochain.

Des noms de candidats circulent, mais rien d’officiel pour l’instant. Ainsi, Hamid Bentahar, chef d’orchestre des enseignes de luxe d’Accor au Maroc et aussi président du conseil régional du tourisme serait candidat à la succession d’Abdelatif Kabbaj. Bentahar pourrait se présenter en binôme avec Abbas El Azzouzi, DG de H.Partners et ex DG de l’ONMT.

Un autre candidat pourrait se présenter aux élections de la CNT le 16 mars prochain. Il s’agit d’Omar Kabbaj, PDG d’Interedec et ancien président du CRT de Casablanca.

Source: http://www.leconomiste.com

Lien:  http://www.leconomiste.com/article/1023776-strategie-du-tourisme-la-copie-revoir